Château de Duras - Lot et Garonne - Duras

Château de Duras - Lot et Garonne - Duras - Duras 47120

Référence : 16843
Capacité : 45 personnes
Langues : Français,
Contact :
Château de Duras - Lot et Garonne - Duras
L'EQUIPE DU CHATEAU
Place du Château
47120 Duras
Cette page a été vue 666 fois.
  • Instagram

TarifServicesPaiements acceptésRandonnées à proximité

  • Adulte : 8€
  • Animaux non autorisés
  • Pas d'accès handicapés
    • Espèces
    • Carte Bleue
    • Chèques
    • Chèques vacances
  • Duras, un château, un vignoble
  • Distance : 6,1 km Durée du parcours : à pied : 2h10
  • Baleyssagues, balade dans le vignoble de Duras
  • Distance : 4,9 km - Durée du parcours : à pied : 1h45 en VTT : 0h40
  • Baleyssagues, la balade des Riquets
  • Distance : 9 km Durée du parcours : à pied : 3h10 à cheval : 1h30 en VTT : 1h10

Présentation

Dominant la vallée du Dropt, le Château de Duras est surprenant par sa traversée dans l’histoire de France ! Dès le XII° siècle, le Château, simple castrum, est le témoin des conflits entre l’Angleterre et la France,  ce dernier ayant été construit  en 1137 par Guillaume Amanieu, vicomte de Benauge, Bezaume et de Gabardan,  même année que le mariage d’Aliénor d’Aquitaine avec le roi de France.

Profitant des guerres franco-anglaises, et plus tard de la Guerre de Cent Ans, le Château se pare de murailles, pont-levis, tours et donjon pour devenir une forteresse imprenable grâce à l’argent de Bertrand de Goth…plus connu sous le nom du pape Clément V, l’édifice appartenant à sa famille. Cette manne pontificale permet au Château et à la famille succédant aux Goth, les Durfort-Duras de traverser toutes ces années guerrières, tantôt du côté des français, tantôt du côté des anglais... stratégies politiques et financières élaborées au gré des alliances, l’opportunisme politique profite bien à cette famille !

La fin de la Guerre de Cent Ans et Castillon la Bataille en 1453 auraient pu augurer une aire de paix  mais c’est mal connaître les Seigneurs de Duras qui décident de s’opposer au roi Très Chrétien en devenant protestant au XVI° siècle. « Un roi, une loi, une foi », le roi de France décide de guerroyer contre les nobles ne suivant pas cette maxime, les Guerres de Religion ravagent la France, particulièrement la Guyenne et  Duras ne fait pas exception, ville et Château sont assiégés plusieurs fois par l’armée royale, le siège le plus mémorable étant celui de Blaise de Montluc en 1562. Les Durfort -Duras éprouvés par plusieurs années de guerre abjurent leur foi protestante et obtiennent, au passage, le titre de comte ! La porte de l’ascension sociale est ouverte : comte, marquis, duc, duc et pair de France, le Château devient alors une vitrine de la puissance financière, militaire et politique des Durfort-Duras.

Pendant deux siècles le Château vivra au rythme des évolutions architecturales : transformations, agrandissement, embellissements… pour ainsi devenir une  villa de plaisance inspirée de la Renaissance et accompagnée de jardins à la française. La Révolution française met un terme à tous ces travaux désormais le Château de Duras vivra d’une autre manière !

CLIQUEZ ICI pour enregistrer votre activité